LE DELUGE

Publié le par Ladd

noe2-copie-1-copie-1.jpg

Sumériens, Européens, Africains, Chinois, Australiens, Sud-américains, Indiens et Océaniens ont en commun la mémoire d’un déluge qui aurait dévasté la planète plusieurs millénaires avant notre ère. Les similitudes entre les récits sont frappantes : tous semblent construits sur le même scénario.

 

Les chapitres 6, 7, 8 de la Genèse, dans l’ancien testament, contiennent l’histoire du déluge : Dieu veut supprimer le mal qui a envahi la terre et décide d’anéantir l’humanité corrompue. Un seul homme mérite d’être sauvé : Noé. Dieu s’adresse à lui et ordonne de construire une arche pour abriter sa famille et un couple d’animaux de chaque espèce. Lorsque l’arche est terminée, des pluies formidables s’abattent et submergent le monde. La pluie dura 40 jours et lorsque le calme revint, Noé lâcha une colombe qui ramena un rameau d’olivier, signe que la nature avait repris ses droits. Les eaux refluent, puis déposent Noé et les siens au sommet du mont Ararat, à partir duquel ils repeuplent la terre.

 

Plusieurs mythes indiens relatent les mêmes faits, on en trouve trace dans certains livres sacrés. Suivant les versions, Manu (ou Satyaavrata) est prévenu de l’imminence du déluge par Vishnou, qui a pris la forme d’un poisson.

Dans sept récits venus d’Amérique centrale et seize d’Amérique du Nord, des pluies et inondations sont à tour de rôle responsables de la catastrophe.

Dans les récites chinois, le dieu mauvais Kong-Kong abat de sa tête une des colonnes qui soutiennent le ciel : la voûte céleste se crève, laissant passer des trombes d’eau qui viennent noyer toute vie.

 

Une preuve du déluge ? À Our, dans l’ancien pays de Sumer, les couches stratigraphiques indiquent de très importantes précipitations.  Selon les lieux, il n’y aurait pas eu un mais plusieurs déluges. Un déluge submergeant toute la planète serait irréaliste, mais l’existence d’une période agitée durant laquelle se produit des phénomènes météorologiques d’une rare violence peut être envisagée.

Se pose alors la question de l’origine de ces cataclysmes. Parmi de folles hypothèses, on évoque le basculement de la terre sur son axe, les océans submergeant alors les terres…

L’hypothèse la plus vraisemblable est celle d’un « déluge » étalé sur plusieurs siècles : il correspondrait au réchauffement consécutif à la fin de la dernière glaciation, entre 1000 et 5000 avant notre ère : la fonte des glaces aurait entraîné brouillard et pluies formidables. Au total, si ce « déluge » repose bien sur une réalité, nous ne pouvons dire avec certitude quand, sous quelle forme, et pourquoi il s’est produit.

Commenter cet article

Clovis Simard 26/06/2012 13:13

Blog(fermaton.over-blog.com), No-2: THÉORÈME DE L'ARCHE ALLIANCE ! La fonction ZÊTA.

Poitras Marc 29/11/2008 22:52

Il y a deux auteurs qui affirment qu'avant le déluge l'homme s'était corrompu a tel point qu'ils se procréaient
avec les bêtes sauvages.
Ce sont les restes"hommes préhistoriques" comme nous les appelons.
Réf: Les cahiers de Maria Valtorta 1945-50,43,l'évolution,le darwinisme et la découvertes de squelettes homme singe.
Et Bienheureuse A.C.Emmerich.
On trouve les textes en tapant sur Google.
Bien à vous et bonne lecture.
Marc-René