NAISSANCE DU SPIRITISME

Publié le par Ladd

223haut.jpg
Discuter avec les morts : un rêve ancien de l’homme, qui s’appuie évidemment sur une croyance en la survie d’un principe spirituel, après la mort physique. Au 19ème siècle, des médiums, ou spécialistes des phénomènes paranormaux, s’attachent à instaurer un dialogue suivi avec ces esprits. Le spiritisme naît et s’établit bientôt en véritable mode.

 

La famille Fox est composée des parents et de leurs deux filles, Margaret et Kate. Des coups retentissent régulièrement dans leur maison que l’on dit hantée, et en 1848, les bruits s’intensifient au point que les locataires ne peuvent plus dormir. Dans la nuit du 31 mars, Kate demande à « l’esprit » de répondre à ses questions, et celui-ci répond par une série de coups.

Un habitant de Rochester, ville voisine, à idée de dire l’alphabet pour communiquer avec l’esprit. Une manière de dialogue s’établit ainsi et il en ressort que l’esprit frappeur est celui du défunt du nom de Charles B. Rosma, colporteur de son vivant. Il a été égorgé 5 ans plus tôt par un ancien habitant de la maison qui l’a enterré dans la cave. Des recherches sont faites et on retrouve a environ 1.50 m sous terre des cheveux et quelques os humains. Les allégation de l’esprit son « confirmées » 56 ans plus tard, lorsqu’un squelette presque entier est trouvé sous un des murs croulant de la maison : une boîte de colporteur en fer blanc est retrouvée près de lui…

 

Le 14 novembre 1849 se tient à Rochester, autour des deux jeunes Fox, la première réunion des adeptes du « spiritualisme », comme l’on dit alors. Un comité d’étude est fondé afin d’examiner les manifestations relevant de cette discipline.

Les deux sœurs font des tournées aux Etats-Unis et en Angleterre et connaissent un immense succès par leurs prestations. Des personnes célèbres se passionnent pour ces manifestations, Victor Hugo, l’astronome Camille Flammarion ou encore le romancier Arthur Conan Doyle. Les organisations spirites, telle la société pour la recherche psychique, connaissent désormais  énormément d’adeptes.

 

Médecin de profession, Allan Kardec, de son vrai nom Hippolyte Léon Denizard Rivail est l’introducteur du spiritisme en France. Il est en même temps l’inventeur du terme, qu’il préfère à spiritualisme. Selon Kardec, l’homme évolue spirituellement grâce à une série de réincarnations. Lui-même aurait choisi le pseudonyme de Kardec après avoir appris d’un esprit qu’il avait jadis vécu en Gaulle sous ce nom.

Avant même de s’incarner en un corps, l’âme posséderait sa propre individualité et elle la conserverait après séparation du corps.

Toutes ces données sont importantes : elles ont fourni au mouvement spirite international les fondements théoriques qui lui manquaient au temps des Fox. Ainsi le souvenir de Kardec demeure vivace chez les adeptes du spiritisme, et sa tombe, à Paris, fait l’objet aujourd’hui encore d’un véritable culte.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ketty 29/06/2007 15:24

ba ma foi, on en apprend tous les jours.

victor hugo..., ben je mourrais moins conne