L'ANENCEPHALE DE VICHY

Publié le par Ladd

anencephale.jpg

Baptisés pudiquement de nos jours « curiosités médicales », les monstres humains connaissent leur heure de gloire au 19ème siècle et au début du 20ème siècle. Ils constituent alors l’attraction principale des foires et des cirques, ou bon nombre d’entre eux font d’ailleurs fortune.

 

L’intérêt pour ces phénomènes remonte à l’antiquité. Grecs et Babyloniens, par exemple, voyaient dans ces créatures l’œuvre délibérée des dieux, et les empereurs romains les faisaient rechercher dans l’empire pour les réunir dans leur palais. Pourtant, certains monstres provoquent davantage la peur que l’amusement, car leur existence semble mettre en jeu le notion même d’humanité.

 

L’histoire du monstre de Vichy est révélée au public dans un ouvrage nommé Monstres et monstruosité. Le 6 janvier 1897, une jeune fille de seize ans accouche à la maternité de Vichy d’un enfant illégitime qui ne survit que quelques minutes. Il est hermaphrodite et frappé d’une anomalie exceptionnelle : l’absence de cerveau et de cervelet, ou anencéphalie. C'est-à-dire que son crâne s’arrête juste au dessus des yeux. D’autre part, le nouveau né ressemble incroyablement à un singe. Il a de longs membres, de gros yeux ronds et une conformation du thorax spécifique aux anthropoïdes. Pour le Dr Therre, médecin-chef  de la maternité de Vichy à l’époque, ces caractéristiques sont la conséquence non de l’anencéphalie elle-même mais de l’acte de fécondation.

Le père et la fille nient farouchement toute relation incestueuse, fait peut être confirmé par l’extrême étroitesse et la résistance de l’orifice vaginale indiquant une absence de relation sexuelle normale. Des détails qui confortent de Dr Therre dans son hypothèse d’une origine hybride de l’anencéphale, bien que l’hybridation naturelle entre deux espèces parait impossible.

Mais il se trouve en effet que la jeune fille a vécu jusque là dans une roulotte en compagnie de son père et… d’un singe, « son seul compagnon » affirme t-elle car tout contact avec une personne extérieure lui était interdit. Or, ce singe meurt le lendemain de l’accouchement de l’adolescente, apparemment sous l’effet du stress causé par sa séparation d’avec elle. Le Dr Therre en déduit que, si incroyable que cela paraisse, le monstre mis au monde est peut-être le fruit des relations sexuelles que la jeune fille a entretenue avec le singe…

 

On ne saura sans doute jamais si le Dr Therre avait raison, mais un embryon homme-singe n’est pas hors de portée du génie génétique. Alors peut-on envisager qu’une infraction à une loi naturelle, susceptible d’être transgressée dans un laboratoire, ait eu lieu, pour des raisons inconnues, au printemps 1896 ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

zatrus 11/01/2011 08:31


En tout cas en me fiant à la photo je ne lui vois pas la plus petite ressemblance d'avec un singe.


Milie 23/07/2007 09:53

Je connais des personnes qui ne sont pas loin de ce que tu décris =-p

Prodigy 02/07/2007 00:02

Simpa la famille :D Mon fils n'a pas de cerveau et son pere est un singe xD

ketty 29/06/2007 15:17

wha c'est dingue cette histoire quand meme.