L'INTROUVABLE YETI

Publié le par Ladd

yeti5.jpg

Le Yéti ou abominable homme des neiges est une créature mystérieuse faisant partie des légendes népalaises. En 1936, le géologue suisse Augusto Gansser effectue un voyage d’exploration pendant 8 mois au Garhwal, situé entre le Nanga Parbat et l’Everest, au cœur de l’Himalaya. Il a alors la révélation de cet être, mythique ou réel : le yéti.

 

Mentionné cependant en Europe depuis le XIXe siècle, ce sont les photos d'empreintes rapportées par l'expédition Shipton sur l'Everest de 1951 qui l'ont révélé au public occidental. (35 cm de long, et la moitié de large). En juillet 1986, dans une vallée perdue de l’Himalaya, Reinhold Messner croise pour la première fois une créature effrayante qui lui rappelle les récits colportés par les sherpas sur le yéti. En 1997, comme d'autres occidentaux avant eux, 2 aventuriers français, Alexandre Poussin et Sylvain Tesson, découvrent, en franchissant la Bobang pass au Cachemire indien, de mystérieuses traces dans la neige qui ne sont ni celles d'un homme ni celles d'un ours. Elles montent droit dans la pente : « Une prouesse extraordinaire... et absurde à cette altitude (4 600 mètre) ».

 

Le yéti serait un primate velu, ayant un visage ressemblant à celui de l'homme. D’après témoignages, il est de haute stature et couvert d’un pelage brun foncé. Il a le front fuyant, des yeux très enfoncés, une mâchoire saillante et des dents puissantes. Il marche en écartant légèrement les jambes et les bras. Ces derniers sont très longs et descendent jusqu'aux genoux. Souvent, les témoins font état de la forte odeur qu’il dégage.

 

Les hypothèses sur son origine sont nombreuses. L'une d'elle le fait descendre d'un grand singe de la Chine du sud de l'époque du pléistocène, le gigantopithèque. D'autres le rapprochent de primates fossiles de l'Inde ou de l'orang-outang, et certaines de l'homme de Neandertal.

 

En dehors des nombreux témoignages, les principaux indices qui semblent accréditer la thèse de l'existence du yéti sont des traces de pas caractéristiques dans la neige, des excréments dont l'étude parasitologique aurait révélé la présence d'espèces de parasites intestinaux encore inconnues et des poils dont l'étude par un scientifique du Muséum national d'histoire naturelle semble indiquer qu'ils proviennent d'un primate proche de l'orang-outang.

 

Les sherpas font la différence entre trois types de yétis : le dzuteh, imposant et velu, qui attaque le bétail, le thelma qui ressemble à un petit homme et qui court en hululant et en ramassant des bâtons, et le mih teh, créature simiesque immense au pelage noir et fauve.

 

Quoi qu’il en soit, le grand nombre de photographies d’empreintes prises et les multiples témoignages oculaires n’éclaircissent en rien le mystère. Ces traces de pas semblent dues à une créature bipède beaucoup plus lourde qu’un homme, et qui ne peut, pour l’instant, être rattachée à aucune espèce animale connue.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

thomas 08/08/2007 17:42

as tu entendu parler de la combustion spontanee?...tres etrange ces humains qui prennent feu.

ketty 11/07/2007 13:20

moi je pense que c'était un con qui se déguisait pr faire peur aux skieurs la nuit mdr je suis grave

Ladd 05/07/2007 13:57

ptdr, mais carrement ma couille, en tout cas il skate super bien le yéti alors xD

une photo de haslam --> http://www.almostawebsite.com/team/haslam/images/haslam-1.jpg

c7 05/07/2007 10:44

oui alor cher monsieur ma teorie a moi et que le grand yéti et otre que chris haslam le skateur pro de cher almost...