LE MONSTRE DU LOCH NESS

Publié le par Ladd

loch-001.jpg

Situé dans le nord de l’Ecosse, près d’Inverness, le loch Ness est un lac paisible d’une profondeur de plus de 200 mètres et long de 39 kilomètres. Rien ne l’aurait signalé à l’attention du public si ses eaux ne semblaient habitées par un animal fantastique.

 

Les apparitions de Nessie, selon le surnom donné au monstre, sont signalées depuis les temps reculés. Mais c’est un article paru dans un journal local de bonne réputation le 2 mai 1933 qui attire l’intérêt du public. Cet article relate l’apparition du monstre devant un couple, Mr et Mrs Mac Kay. Alors que ceux-ci roulent sur la route du loch, ils remarquent un remous important à la surface des eaux et la bête surgit peu après. Ils purent ainsi observer pendant une bonne minute l’animal qu’ils ont décrit « avoir le corps d’une baleine ».

Depuis les témoignages des personnes ayant aperçus Nessie se multiplient et se comptent en milliers. Un portait robot à été dressé : il a une tête reptilienne, un cou bien tendu hors de l’eau et de grands yeux brillants. Il possède ainsi deux bosses, voire trois, sur le dos et une queue mobile qui créer de gros remous autour de lui. Il est d’une nature plutôt farouche et parait inoffensif.


La première photo du monstre est prise par Hugh Gray en 1933 à une distance de 800 mètres environ. Les techniciens de la firme Kodac, après analyse, affirment que celle est authentique. Plusieurs clichés  de Nessie ont été répertoriés, et les spécialistes prouvent à chaque fois leur authenticité.

Tim Dundsale, abandonnant son métier d’ingénieur aéronautique pour se consacrer au monstre, parvient à le filmer en 1960. On peut distinguer sur son film une bosse, d’un brun rougeâtre, qui traverse le loch puis tourne et longe la rive opposée. La pellicule ne contient aucun trucage mais la forme aperçue est indécelable. Les scientifiques sollicités demeurent prudents, et hésitent par peur du ridicule à se lancer dans des recherches poussées.

Récemment, une vidéo tournée par un scientifique amateur se révêle comme la plus éloquente jamais obtenue. Gordon Holmes dit avoir vu un objet noir d'environ une quinzaine de mètres de long se déplaçant très rapidement dans l'eau, et a cru qu'il pourrait s'agir d'une très grosse anguille. Un amateur de Nessie et biologiste marin, Adrian Shine, du Loch Ness 2000 Centre, a visionné la vidéo et espère pouvoir l'analyser au cours des prochains mois.  Les médias écossais sont sceptiques quand surviennent de prétendues observations du monstre, mais les images de M. Holmes sont si probantes que même la très sérieuse BBC les a présentées à son principal bulletin d'informations. LE REPORTAGE ICI


Parmi les adversaires les plus acharnés du monstre, on peut citer Maurice Burton, attaché au département d’histoire naturelle du british museum qui a affirmé pendant longtemps l’existence du monstre avant de changer d’avis. A l’inverse, le zoologue hollandais Oudemans, qui a consacré deux mémoires au monstre, conclue à son existence

Un bureau d’investigation des phénomènes du loch Ness a même été créé pour enquêter sur la bête mystérieuse

 

En 1972, puis 1975, des images rapportées par une caméra sous marine ont été analysées par un institut spécialisé de la NASA. : L’une d’elle a alors montré le cou et la partie supérieure d’un grand animal de 6 mètres environ.

Un microphone sous marin a également permis d’enregistrer des échos de gros objets se déplaçant sous l’eau. Pour les spécialistes du sonar, il ne fait aucun doute que ces enregistrements prouvent la présence d’animaux aquatiques de grande taille dans le loch.

 

Qui est Nessie ? La thèse la plus séduisante est celle du plésiosaure, reptile géant qui vivait il y a environ 70 millions d’années. Les reproductions de Nessie ressemblent fortement aux vestiges de cet animal : il en serait ainsi un exceptionnel survivant.

Des spécialistes de la crytozoologie penchent pour un animal proche de ceux classés sous le nom de « grand serpent de mer ». Le zoologue Oudemans pense qu’il pourrait s’agir d’un espèce inconnue de pinnipède (mammifère type phoque ou morse) à long cou. A moins que l’on ait affaire à une nouvelle espèce en voie de spécialisation, c'est-à-dire en cours de transformation.

monstre-008-copie-1.jpg   108794235-503ff6eeb8-copie-1.jpg















  La première photo du monstre prise par Hugh Gray.                                     la photo de Wilson en 1934

Sans-titre-copie-1.JPG      loch-ness-3-lg.jpg
  
















La meilleure photo montre la tête de l’animal. Elle a été                    la photo prise par une caméra immergée
prise de profil et on peut observer une geule ouverte et
quelques excrossances formants des bosses.

Commenter cet article

Ferox 10/07/2007 19:12

Le petit-fils de Wilson a révélé récemment que son grand-père avait fait une photo truquée.

Ladd 02/07/2007 21:09

La photo de la caméra immergée date de l'expédition de juin 1975.

En effet, Nessie n'est pas le seul monstre marin, dans de nombreux pays on retrouve des témoignages similaires : en Irlande (le "Pooka"), en Australie (le "Bunyip"), au Japon ("Issie"), en scandinavie ("Soe-orm"), ainsi qu'en Afrique et en extreme orient. Mais le cas le plus célèbre vient du cousin Canadien de Nessie : le fameux Ogopogo qui habite le lac Okanagan.

djuk 02/07/2007 12:45

Super sympa ton blog Ladd ;)
Je t'invite a venir sur le forum d'over blog et te faire connaitre :P

Prodigy 01/07/2007 23:55

Elle date de quand la photo de caméra immergé ??

Je sais pas si t'es au courant mais y'a un cas similaire en Afrique dans chais plus lac !