STONEHENGE

Publié le par Ladd

sw-stonehenge-08.jpg

C’est dans le sud de la Grande-Bretagne, dans la plaine de Salisbury, que se dresse depuis 5000 ans le plus beau monument mégalithique d’Europe. Stonehenge fascine et passionne archéologues, astronomes et ésotériques. Etait-ce un temple, un monument funéraire, ou un observatoire destiné à des relevés astronomiques ?

 

Bien que l’on sache aujourd’hui qu’ils n’en sont pas les bâtisseurs, les Celtes ont de tout temps porté un grand respect à Stonehenge.

D’après auteurs, Stonehenge fut considéré comme temple druidique et haut lieu de la culture celte. Le site a bien été utilisé par les druides pour leurs cérémonies, mais les lourds mégalithes étaient là bien avant l’arrivée des celtes sur le sol britannique, et les mystères de Stonehenge n’ont nul besoin de ça pour demeurer passionnants.

 

La théorie de l’observatoire lui vaut son intérêt par les astronomes, les mégalithes s’ordonnent en des lignes de visées mettant en valeurs des phénomènes astronomiques. Les cercles de trous correspondraient au système simple d’une machine à calculer gigantesque et primitive mais d’une précision étonnante. Ces raisonnements incontestables sur le plan astronomiques, sont cependant critiqués par les archéologues. La multiplicité des époques  de construction leur semble contredire la théorie d’un observatoire bâti en connaissance de cause.

Malgré cela, archéologues et astronomes s’accordent à reconnaître que la précision des emplacements de mégalithes est trop grande pour être fruit du seul hasard.

 

Mais la plus grande énigme de Stonehenge vient de sa construction, un monument construit en quatre phases à partie de 2800 avant notre ère, avec des pierres d’origines différentes. Certaines proviennent d’Avenbury, à une vingtaine de kilomètres, mais d’autres ont été extraites à plus de 250 kilomètres de Stonehenge !!!

Chaque monolithe pèse plus de 50 tonnes et l’ensemble, plusieurs milliers de tonnes : comment des peuplades de la fin du néolithique, fortes de quelques centaines d’individus à peine ont-elles pu acheminer de tels chargements avec des moyens primitifs ? Et pourquoi aller chercher si loin des blocs issus de roches différentes ?

Stonehenge, unique par sa conception, n’a pas encore livré tous ses secrets…

Commenter cet article